Lundi 1 mars à 14H30

par

Mme Amélie ROPTIN

Diplômée en histoire de l’art

Résumé

Dans la région d’Al-Ula, en Arabie saoudite, on trouve d’impressionnants tombeaux creusés à même la roche. Ils ont été édifiés il y a plus de deux mille ans par les Nabatéens, les mêmes qui ont donné naissance à la célèbre Pétra. 

Cependant, d’autres vestiges préislamiques demeurent, méconnus et pourtant spectaculaires. 

En effet, il y a au moins 5000 ans notre ère, des groupes humains nomades empruntaient le corridor naturel où trône aujourd’hui la ville moderne d’Al-Ula, passage obligé entre deux massifs montagneux. Outre d’innombrables gravures rupestres néolithiques qui parsèment la vallée, comme à Hégra, le témoignage de ces peuples est essentiellement funéraire.  Plus tard, plusieurs royaumes se sont succédés les dadanites, puis les lihyanites entre le VI et le IIe siècle avant notre ère.  Enfin arrivèrent, au tournant de notre ère, les nabatéens, les plus connus. Le site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008…

L’occasion de nous plonger dans l’histoire et l’archéologie de cette magnifique région. 

Lecture complémentaire

AL ULA, merveille d’Arabie

AL ULA, merveille d’Arabie

Abdulrahman Alsuhaibani et Laïla…