Lundi 17 janvier à 18H00

par

Madame Amélie ROPTIN

Guide conférencière, diplômée en histoire de l’art et égyptologie

Réservation

La conférence aura lieu en visioconférence.

La réservation est ouverte. Cliquez ici.

L’inscription préalable est nécessaire, sur le site internet de l’ATAO-billetique,

En cas de difficulté, n’hésitez pas à envoyer un courriel à contact@atao-toulouse.fr ou par téléphone : 06 22 26 38 47

Résumé de la conférence

Troie, un nom magique depuis plus de 4 millénaires…un des sites les plus connus de l’archéologie de l’antiquité. Il est devenu célèbre grâce à Homère, ou plutôt à l’Iliade, l’épopée qui lui a été attribuée, ainsi qu’à travers la tradition gréco-romaine, qui rapportent que les évènements de la Guerre de Troie y auraient eu lieu.
Est-ce que cette bataille correspond à la réalité historique ? Où se situe la cité brillante de Priam ? Avons-nous des traces ? Et qu’avait trouvé Heinrich Schielmann… ? 

Partons à la découverte de la légendaire cité de Troie.

Ce buste compte parmi les nombreux portraits imaginaires d’Homère, l’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée, qui vécut au VIIIe siècle avant J.-C.
Les traits du célèbre poète ne sont pas connus, mais la tradition le décrit comme un vieillard aveugle
Nous ne savons rien de celui que les Anciens appelaient « le Poète »


A-t-il seulement “existé”? On s’est posée la question au XVIIIe siècle. N’est-ce pas un ensemble de poètes qui, de génération en génération, composèrent les épopées homériques?

Heinrich Schliemann est un homme d’affaires allemand et un pionnier dans le domaine de l’archéologie, né à Neubukow en Allemagne (Mecklembourg) le 6 janvier 1822 et mort à Naples le 26 décembre 1890. Il est connu pour être le découvreur de Troie et de Mycènes
Au XIXe siècle, Heinrich Schliemann, obsédé par Troie, va engager des recherches sur une petite colline non loin de Hissarlik.Le site de Troie se situe sur le promontoire d’Hissarlik qui surplombe la plaine le long de la côte turque de l’Égée, à 5 kilomètres de l’entrée sud des Dardanelles. Son épouse grecque Sophia portant les trésors de Troie

Pithos en terre cuite sculpté en bas-relief (VIIe s. av.JC). Cette scène en bas-relief sur terre cuite se trouve sur le col d’un grand pithos d’1,34 m de haut découvert en 1961 sur l’île de Mykonos, entièrement consacré à l’Ilioupersis, la destruction de Troie.

Bibliographie

Notre conférencière, madame Amélie Roptin, vous propose une liste d’ouvrages pour vous permettre d’approfondir le sujet. Vous pouvez la télécharger ici.


Les murs de l'acropole du niveau Troie VII (enceinte du quartier palatial). Ce niveau est identifié comme celui de la légendaire guerre de Troie (vers 1200 av. J.-C.).
Les murs de l’acropole du niveau Troie VII (enceinte du quartier palatial). Ce niveau est identifié comme celui de la légendaire guerre de Troie (vers 1200 av. J.-C.).
Le « Trésor de Priam » découvert par Schliemann dans les ruines de Troie II.
Le « Trésor de Priam » découvert par Schliemann dans les ruines de Troie II.

Combat aux vaisseaux devant Troie.
Sarcophage néo-attique du Musée archéologique de Thessalonique, deuxième quart d
Combat aux vaisseaux devant Troie.
Sarcophage néo-attique du Musée archéologique de Thessalonique, deuxième quart du IIIe siècle apr. J.-C..

N’hésitez pas à laisser ou lire les commentaires

Laisser un commentaire