Lundi 27 septembre à 18H00

par

Mme Brigitte NICOLAS

Conservatrice en chef du patrimoine et directrice du musée de la Compagnie des Indes.

Réservation

Ces visioconférences sont accessibles gratuitement aux adhérents 2021 de l’ATAO, sans réservation préalable.

La réservation est ouverte pour les non adhérents. Rendez vous ici

Résumé

Unique en France, le musée de la Compagnie des Indes (MCI), musée d’art et d’histoire de la Ville de Lorient, est situé dans la citadelle de Port-Louis, forteresse militaire surplombant la mer, initiée par les Espagnols à la fin du XVIe siècle et plusieurs fois remaniée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

Ouvert en 1984, le musée de la Compagnie des Indes est une jeune institution. Sa création intervient dans un contexte d’après-guerre. La disparition pendant la seconde guerre mondiale d’une grande partie des collections du musée des Beaux-arts, réputées médiocres, offre aux édiles lorientaises l’opportunité de réactiver la mémoire d’un passé fantasmé et glorieux à travers l’évocation des Compagnies des Indes françaises, ces grandes entreprises maritimes de commerce d’Etat à monopole, à l’origine de la création de la ville de Lorient.

La conférence permettra de découvrir les œuvres phares du musée de la Compagnie des Indes qui illustrent les différentes thématiques développées dans le parcours permanent : création de Lorient, construction navale, navigation et vie à bords, territoires d’action des différents compagnies de commerce en Sénégambie, aux Mascareignes, en Inde, en Chine et au Japon ainsi que les différentes marchandises.

Soucieux de renouveler l’intérêt du public et de compléter ses collections, le musée même une active politique d’enrichissement des collections grâce aux dépôts et aux achats d’œuvres. Les grands musées nationaux, tels que le musée des arts asiatiques-Guimet, le musée du quai Branly Jacques-Chirac, le domaine du château de Versailles sont d’importants dépositaires et de précieux partenaires du musée. Le budget d’acquisition financée par la ville de Lorient, très activement soutenue par l’Etat, la Région, le Conseil général, permet de faire entrer tous les ans dans les collections des nouvelles œuvres, souvent très belles, parfois très rares, pour certaines précieuses et même luxueuses, porteuses d’une riche histoire de métissages et surtout peu connues du grand public. En quelques années elles ont conforté le musée dans son identité forte et unique que découvriront les auditeurs de la conférence.



N’hésitez pas à laisser ou lire les commentaires

Laisser un commentaire