Robert Vergnieux

Michel Gondran

préface Marc Albouy

Éditeur ‏ : ‎ ARTHAUD (1 novembre 1998)

Éditeur ‏ : ‎ ARTHAUD (1 novembre 1998)
Langue ‏ : ‎ Français
Relié ‏ : ‎ 200 pages
ISBN-10 ‏ : ‎ 2700311493
ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2700311495
Poids de l’article ‏ : ‎ 1.24 kg
Dimensions ‏ : ‎ 25.4 x 2 x 26.4 cm

A travers une centaine de fresques inédites du premier temple d’Aton à Karnak, reconstituées pour certaines en images de synthèse, ce livre raconte une double aventure.
C’est d’abord l’histoire d’Akhénaton, c’est aussi la démarche de l’archéologue et du scientifique pour faire parler les pierres du soleil qui figurent au tout premier rang du patrimoine mondial de l’art.
Comment réunir dans le même ouvrage les chefs­ d’œuvre incontestés de l’art pharaonique, les témoignages d’une grandiose révolution techno logique et l’exposé de méthodes toutes nouvelles en recherche archéologique? C’est la gageure que dans le présent volume consacré à Akhénaton, le pharaon hérétique, et à l’étonnante reconstitution d’un de ses monuments les plus prestigieux – ont tentée et réussie, avec un éclatant succès, deux chercheurs passionnés de très haut niveau : l’un archéologue, Robert Vergnieux et l’autre informaticien, Michel Gondran. Ils n’auraient pu se rencontrer et unir leurs efforts en une synergie remarquable sans les initiatives si fécondes du mécénat technologique et scientifique d’EDF, sous l’égide du contrôleur général Marc Albouy.

Depuis plus d’une décennie, cette forme originale de mécénat permet l’aboutissement de projets féconds, notamment en archéologie : il s’agit de faire bénéficier ce domaine de techniques de pointe. Ainsi la conjonction des fouilleurs, qui se vouent aux vestiges combien précieux du passé, et des ingénieurs, tournés vers l’avenir de procédés novateurs, a-t-elle produit des résultats quasi inespérés.


A propos des auteurs

Robert Vergnieux est égyptologue et dirige un laboratoire du CNRS. Il a mené de nombreuses missions archéologiques en Égypte et au Soudan. Il est l’auteur de nombreux articles dont des publications sur l’usage de la 3D en archéologie. Ancien directeur adjoint du Centre franco-égyptien d’études des temples de Karnak, il a été chargé de l’organisation de l’informatisation des données documentaires sur le site de Karnak.

Michel Gondran est ancien élève de l’École polytechnique et docteur d’État en mathématiques appliquées. Il a effectué toute sa carrière à EDF R&D comme ingénieur-chercheur et conseiller scientifique. Il a enseigné à l’École Polytechnique en Informatique et Mathématiques Appliquées (1976-1989), à l’ENSAE, à l’ENSTA et à l’Université Paris-Dauphine (Lamsade et Ceremade) en théorie des graphes et en intelligence artificielle. En 1998, Michel Gondran est lauréat du Prix Monpetit de l’Académie des Sciences. Il est membre de l’Académie Européenne Interdisciplinaire des Sciences et en a été président de 2005 à 2010. Ses recherches couvrent les domaines de l’informatique et des mathématiques appliquées.

Laisser un commentaire